vendredi 23 mai 2014

SUR LA PRIÈRE (5) par St JEAN CHRYSOSTOME :sans la prière, rien de bon , rien d'utile au salut ne nous arriverait.

L'exemple du Publicain nous prouve que la prière purifie aisément l'âme pécheresse, car ayant demandé à Dieu le pardon de ses fautes il l'obtint aussitôt ; nous l'apprenons encore par l'exemple du lépreux qui ne se fût pas plutôt présenté devant Dieu qu’il fut sur-le-champ guéri (Luc XVIII;13). Dieu rend sur-le-champ la santé au corps malade, à plus forte raison la rendra-Il miséricordieusement  à l'âme  souffrante : plus l'âme l'emporte en excellence sur le corps, plus il est vraisemblable que Dieu lui témoigne de la sollicitude. ll serait facile de citer une infinité de traits antiques et récents, si l’on voulait énumérer tous les hommes qui ont dû leur salut à la prière.

L'une de ces personnes qui ne se sent point de zèle ni de ferveur dans la prière, objectera peut-être ces paroles du Sauveur : "Quiconque me dira : Seigneur, Seigneur, n'entrera pas pour cela, dans le royaume des cieux mais celui qui accomplit la volonté de mon Père qui est au ciel" (Mat. VII, 21). Si je prétendais  qu'il suffit à notre salut de la prière, c’est à bon droit  qu'on m'opposerait ces paroles : comme je reconnais seulement dans la prière la source de tous les biens, le fondement et la racine de toute vie vertueuse, que l’on n’aille plus se servir de ces paroles pour se justifier de sa négligence.

Ni la chasteté  seule et privée des autres biens ne saurait nous sauver, ni le soin des pauvres, ni la bonté, ni toute autre vertu ; il faut que toutes ces choses concourent dans nos âmes. 
Or c'est la prière qui leur sert de fondement et de principe. De même que la solidité d’un vaisseau et d’un édifice dépend de la solidité des parties inférieures, ainsi notre vie dépende de la consistance de la prière ; sans la prière, rien de bon , rien d'utile au salut ne nous arriverait. C'est pourquoi Paul ne cesse de nous exhorter avec insistance : "Persévérez dans la prière, nous dit-il, passez vos veilles à prier et et rendre grâces. — Priez sans relâche, dit-il ailleurs, rendez grâces en en toutes choses car telle est la volonté de Dieu. — Priez en tout temps et en esprit, ajoute-t-il encore; veillez pour cela et persévérez dans la prière (Col. VI, 2- Thes. V,17,18 - Ephes. VI, 18). C'est par ces pressantes et divines paroles que le chef des apôtres nous appelle à la prière. Puis donc que nous sommes ses disciples, ne cessons pendant notre vie de prier et d'arroser continuellement nos âmes de ces eaux rafraîchissantes. (à suivre)

0 commentaires:

Publier un commentaire