mercredi 2 janvier 2013

Sur la prière par St Jean Chrysostome [3]

Les effets de la prière dans le temple même de Dieu

"Quand je vois une âme qui n'aime pas la prière et qui n'a pas pour elle une affection vive et ardente, c'est une preuve pour moi qu'il n'y a rien de grand dans cette âme. Quand je vois, ou contraire, une âme qui ne se rassasie jamais d'honorer Dieu, et qui met au nombre de ses plus grands malheurs celui de ne pouvoir prier sans cesse, je découvre dans cette âme le culte solide de toutes les vertus et le temple même de Dieu. Si, d'après le sage Salomon, le vêtement d'un homme, sa démarche, son sourire publient ce qu'il est, à plus forte raison les prières et la piété seront-elles un indice, d'une parfaite justice : vêtements spirituels et divins, elles répandent sur nos âmes la grâce et la beauté, elles ordonnent la vie de chacun de nous, ne permettent pas qu'aucun sentiment de malice .ou de folie règne dans notre cœur; elles nous pénètrent de respect pour Dieu et pour les honneurs qu'il nous dispense, nous instruisent à repousser toutes les illusions de l'esprit pervers, à mettre en fuite les pensées indignes et honteuses, et nous inspirent à tous le mépris de la volupté. C'est le seul orgueil qui convienne aux serviteurs du Christ de se refuser à servir l'ignominie, et de maintenir leur âme dans la pureté et dans la liberté"

0 commentaires:

Publier un commentaire