lundi 11 mars 2013

Demander des larmes dans la prière...



« Prie avant tout pour recevoir les larmes, afin que la rudesse inhérente à ton âme s’adoucisse par l’affliction, et que confessant à ton encontre au Seigneur tes transgressions, tu en obtiennes de Lui le pardon » (St Nil l’Ascète) 

« La repentance, profonde et sincère exprimée entre autres aussi par les larmes, est notre premier besoin fondamental et la condition de la prière spirituelle. Ces larmes-là adoucissent l'âme, qui était devenue dure et aigrie. Ce n'est que lorsque l'âme s'adoucit et se brise, qu'elle ressent sa culpabilité et confesse ses transgressions, demandant humblement et avec ferveur qu'elles lui soient pardonnées. Il est incontestable que le pardon jaillit de la Croix du Seigneur. C'est là la condition de toutes les conditions. Mais elle va de soi pour un chrétien. En ce qui nous concerne, nous avons besoin de l'aide et de la participation des larmes pour nous briser et nous "confesser", reconnaître nos péchés, afin d'apaiser Notre Seigneur, que nous avons méprisé, et dont nous n'avons pas estimé ce qu'Il avait fait pour nous. Mais peut-être ne nous a-t-Il pas fait don des larmes ? C'est aussi pourquoi notre saint dit qu’« avant tout », avant toute autre chose, il faut Lui demander le don des larmes de la repentance et de la componction.
Le charisme des larmes constitue un aspect particulier de la spiritualité orthodoxe. »
Archimandrite Eusebios Vittis
(in Aux cîmes de l'intelligible éd.Axios)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire